Comment bien choisir son crédit auto

Très sollicité en France, le prêt automobile offre des avantages certains aux souscripteurs, mais il y a également quelques pièges à éviter. Il peut prendre plusieurs formes en fonction du profil et du projet de l’emprunteur, des offres de la banque ou des négociations avant le contrat, comme le crédit modulable par exemple. De nombreuses astuces permettent de faire correspondre le crédit auto à sa capacité de remboursement, l’évolution de ses revenus, et de ses besoins réels pour l’usage de la voiture.

Opter pour la bonne formule

Le prêt pour l’acquisition d’une voiture neuve peut être affecté, c’est-à-dire que la destination de la somme empruntée est mentionnée dans le contrat. Il se peut aussi que l’emprunteur décide de souscrire un crédit personnel pour lequel il a le libre choix pour l’utilisation du montant demandé. Enfin, une autre option consiste à louer le véhicule avec l’intention de l’acheter à l’issue de la période de location.

Chaque formule comporte des avantages en fonction de la situation de l’emprunteur, mais aussi de l’organisme prêteur qui peut être une banque, un concessionnaire ou un établissement de location.
–    Ceux qui choisissent le prêt personnel ont l’avantage de connaître la valeur réelle de la voiture achetée compte tenu de tous les frais liés à l’emprunt dès la souscription du contrat.
–    Pour le prêt affecté, l’emprunt et la vente du véhicule sont interdépendants : l’échec de l’achat résilie le contrat de crédit et le refus de l’organisme prêteur annule l’acquisition. Le crédit n’est  remboursable qu’à la livraison du véhicule.

Ces deux formules sont intéressantes pour ceux qui veulent devenir propriétaires de la voiture pour au moins 5 ans et qui peuvent en assurer l’entretien. Ceux qui changent souvent de véhicule (tous les 2 ou 3 ans) et qui peuvent accepter un statut de simple locataire peuvent opter pour la LOA (Location avec Option d’Achat).

Les autres astuces avant la souscription

Il faut se méfier de certaines publicités : quelques organismes qui annoncent de très faibles mensualités qui aboutissent pourtant à un coût total de crédit plus conséquent par exemple.
Il est ainsi judicieux de demander ce coût, en fonction de la durée du crédit. La comparaison des offres ne doit tenir compte que du TEG ou Taux Effectif Global qui inclue déjà tous les frais liés au prêt comme l’assurance ou les frais de dossier.
Il faut toujours privilégier les formules qui permettent la modification du contrat en cours, comme l’augmentation ou la réduction des mensualités sans pénalités.

Dans ce même cas, une offre qui ne propose pas ou peu de pénalités pour le remboursement anticipé sera avantageuse. Il faut effectivement prévoir une amélioration de sa situation financière tout comme les moments difficiles pendant lesquels le report des mensualités sera une issue.

Il ne faut pas hésiter à utiliser les comparateurs automatiques en ligne pour un prêt automobile, mais également les simulations sur les sites de banquiers pour avoir une idée de ce que l’on peut obtenir.Les meilleurs taux sont plus accessibles à ceux qui versent le plus d’apports personnels et qui demandent la plus courte durée de remboursement.

Quoi qu’il en soit, un bon dossier qui a plus de chance d’être accepté sera celui d’un emprunteur très peu endetté, avec des revenus stables et qui achète un véhicule dont le prix est proportionnel à sa capacité financière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *